Les Caprices, ça ne fait que commencer !

Fini le temps des skyblogs collégiens, adieux aux longues tirades bleues et blanches de Facebook, nous voici maintenant à l’ère du blog plus sérieux, le wordpress.

C’est un hébergeur très sympa, qui permet de publier gratuitement des « contenus », en échange on est obligés de limiter son choix de photos d’accueil à une fougère prise de très près, un vieil homme marchant le long d’une route déserte, des arabesques, des cerisiers en fleurs et j’en passe. J’ai opté pour ces quelques taches d’encre sur papier à musique, j’espère que cela vous conviendra. Vous noterez d’ailleurs le « W » dessiné par ces supposées taches, qui n’est pas mon initiale à l’envers ni un hommage discret à Wall Street ou à George W. mais, tout simplement et comme vous l’aviez déjà deviné, une légère référence à notre précieux hébergeur, notre hôte dévoué, ce bon vieux  WordPress.

Mais venons-en aux faits. D’après la définition du Trésor de la Langue Française Informatisé (TLFI pour les intimes), le caprice est une « disposition de l’esprit à des enthousiasmes passagers, à des changements brusques dans l’humeur, les résolutions ou les sentiments ». Les capricieux seraient-ils des bipolaires qui s’ignorent ?

Une autre définition, plus négative, envisage le caprice comme une « manifestation irréfléchie de la volonté, généralement soudaine, obstinée, et sujette à de brusques revirements ». En bref, les caprices seraient des choses de bonnes femmes,  sans fondements, sans autre but que la justification d’une existence bien vide, comme les vapeurs ou la neurasthénie il y a quelques temps. Citons quand même Balzac (grâce, une fois de plus, au TLFI) : « Ce qui semble caprice, aux yeux des gens sans âme, m’a toujours semblé la raison du cœur. » Et toc !

Il y aura donc ici des emportements, des agacements, quelques enthousiasmes aussi, peut-être. Les choses vues, entendues ou vécues seront la source de mes contenus ; je serai moi-même la matière de mon blog.

 

Capri…ce n’est pas fini !

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s